MELCLEAN AGRO BV

menu

 

L'on devient de plus en plus conscients de l'importance pour les plantes d'une eau ayant une bonne teneur en oxygène. L'eau souterraine profonde, lorsqu'elle est remontée à la surface à l'aide d'une pompe, ne contient pas d'oxygène. L'oxygène est nécessaire pour éliminer diverses substances de l'eau. D'autres gaz (tels que le CO2 et le méthane) sont cependant présents dans les eaux souterraines profondes. Avant de filtrer l'eau pompée jusqu'à la surface, elle est d'abord aérée. Et ce dans le but d'apporter de l'oxygène à l'eau et d'en extraire des gaz tels que le CO2 et le méthane. L'oxygène assure également que le fer dans l'eau forme de petits flocons qui peuvent ensuite être capturés facilement par les filtres.

Comme le fer réagit avec l'oxygène, les installations d'aération ont souvent un aspect extérieur rouillé dû au dépôt d'une partie minime du fer.

L'aération de la réserve journalière, du réservoir d'eau propre et des canaux d'évacuation des eaux usées etc. présente des avantages considérables. En plus de l'apport supplémentaire d'oxygène dans l'eau par les diffuseurs d'air de 300 microns qui rendent l'eau « vive », l'oxygène (O2) est également un agent oxydant qui contribue, lorsque son apport est suffisant, à un meilleur environnement aquatique.

L'oxygène est le composant le plus important de l'eau. Sans oxygène, la vie n'est pas possible.

Oxygène : l'air contient 20% d'oxygène. Contrairement à la croyance populaire, il est relativement insoluble dans l'eau. En fonction de la température, il y a jusqu'à 30 fois moins d'oxygène dans l'eau que dans l'air. L'eau froide peut contenir davantage d'oxygène que l'eau chaude. À 10 degrés, la teneur maximale en oxygène s'élève 11 mg/l et à 20 degrés, elle est de 9 mg/l.

En général, l'on estime qu'une saturation en oxygène de 60% est tout à fait acceptable. Cela revient à une teneur en oxygène de 6,5 mg/l à 10 degrés et 5,5 mg/l à 20 degrés. Les autorités régissant l'aquaculture recommandent toutefois une valeur guide de 8 mg/l.

Il est possible de mieux faire.

En effet, les producteurs recherchent les conditions optimales. Conscients de l'importance de l'oxygène, nous ne pouvons que nous efforcer d'atteindre les 100% de saturation en oxygène de notre eau d'irrigation goutte à goutte / eaux d'arrosage. Ce n'est qu'ainsi que nous optimiserons le potentiel de l'eau et éviterons les situations critiques liées au manque d'oxygène entrainant toutes sortes de problèmes secondaires néfastes (apparition de moisissure, racines mortes, etc.). )

Diffusion

La diffusion est le processus par lequel l'oxygène est dissous dans l'eau. Cela se produit à l'interface de l'air et de l'eau. La clé est la surface de l'eau. Plus la surface de l'eau ondule - par exemple, à cause du vent - plus la quantité d'oxygène qui se dissous dans l'eau est importante grâce à une plus grande capacité d'absorption (extension de la surface). Il en découle que l'aération de l'eau et le mouvement à sa surface vont de pair... L'un renforce l'autre.

Une heure avant le lever du soleil, l'eau atteint sa teneur la plus élevée en CO2 et sa teneur la plus faible en oxygène. C'est également à ce moment que le pH est au plus bas. L'aération doit donc être enclenchée de manière ininterrompue.

Un apport en oxygène supplémentaire est souhaitable

Une aération supplémentaire est également importante si vous avez enrichi l'eau avec de l'engrais (sels). L'eau salée ne peut contenir autant d'oxygène que l'eau douce, et ce proportionnellement au pourcentage de sels ajoutés.

Sachez aussi que les perturbations atmosphériques telles que la foudre diminuent énormément la quantité d'oxygène contenue dans l'eau suite à la chute de pression atmosphérique. C'est notamment la raison pour laquelle les poissons flottent sur le dos après un orage et une pluie battante !

 

L'oxygène est mal utilisé.

La plupart des organismes qui maintiennent les processus dans le réservoir d'eau ont besoin d'oxygène. Les plus grands consommateurs sont les bactéries nitrifiantes telles que les Nitrosomas et Nitrobacter qui maintiennent le cycle de l'azote. Mais il ne faut pas oublier les processus de désintégration qui sont constamment en cours dans votre réservoir. La décomposition des matières organiques telles que les feuilles, les excréments et les algues, consomme beaucoup d'oxygène.

Apport en oxygène

La meilleure façon d'enrichir l'eau en oxygène est probablement d'y ajouter de l'oxygène pur. Cependant, il s'agit là d'un procédé coûteux, raison pour laquelle nous laisserons de côté ce sujet.

La manière de faire la plus pratiquée est l'utilisation d'une pompe à air avec plusieurs diffuseurs d'air.

Le rendement en termes d'enrichissement en oxygène d'une telle pompe à air avec des diffuseurs de 300 microns est assez important. À condition que la quantité de diffuseurs soit assez importante. Les bulles d'air ne doivent pas circuler trop rapidement et leur taille doit rester modérée, sinon le seul résultat atteint sera un bruit fort et beaucoup de bulles.

Pour ce type de systèmes, (selon) la puissance de la pompe à air/eau et le mouvement qu'elle induit dans l'eau, le rendement s'élève à seulement 2 - 5% ! C'est-à-dire qu'au moins 95% de l'air injecté remonte à la surface et rejoint l'atmosphère. Un handicap supplémentaire est que les bulles sont souvent trop grandes. C'est une loi scientifique : plus les bulles sont petites, plus l'absorption d'oxygène est élevée.

Par conséquent, nous recommandons les diffuseurs d'air de Ciro (sans résistance) de 300 microns.

Une caractéristique positive des diffuseurs d'air est le mouvement qu'ils génèrent dans l'eau. Ils produisent une belle ondulation qui évacue les impuretés flottant dans l'eau ; d'abord vers la surface et ensuite vers le fond. De plus, les diffuseurs d'air éliminent également le CO2 de l'eau, qui, soit dit en passant, se dissous beaucoup plus facilement  dans l'eau que l'oxygène.

Le CO2 et le méthane favorisent la croissance des bactéries.

MelClean Ron Vuijk